GPS vélo

Le GPS vélo est devenu en quelques années, un assistant indispensable pour tous les amoureux de la petite reine. Confirmés ou non, les cyclistes ont adopté ce petit appareil de géolocalisation. Non seulement, il les guide sur les chemins, mais en plus, il leur fournit de nombreuses indications sur leur niveau de performance. Mais dans la jungle des appareils électroniques, il est bien difficile de savoir quel modèle sera adapté à vos besoins. Voici quelques conseils pour choisir votre GPS vélo et bien l’utiliser.

Un GPS vélo, c’est quoi ?

Le GPS ou Global Positioning System (1), est tout d’abord un assistant de navigation. Il s’agit en fait, d’un appareil électronique embarqué dans un véhicule ou sur un vélo. Véritable ordinateur de bord, un assistant de navigation GPS vous offre la possibilité de programmer une destination, de calculer un itinéraire, mais aussi de collecter des renseignements utiles dans le cadre de votre pratique sportive. Ici, le vélo. Il mesure et enregistre des données telles que la distance parcourue, le dénivelé, la vitesse ou votre cardio, et bien d’autres.

Le GPS vélo et ses satellites

Les fonctions de navigation et de géolocalisation de l’appareil proviennent d’un système de positionnement par satellites ou GNSS. Parmi eux, on retrouve le GPS (américain), le Glonass (russe) et le Galiléo (européen).

Le GPS vélo pour quelle activité cycliste ?

Cet appareil s’adapte à toutes les activités cyclistes. Vous l’utiliserez ainsi pour le vélo sur route, le cyclotourisme, le cyclo-cross ou pour le VTT.

(1) En français : « Système mondial de positionnement » ou « Géo-positionnement par satellite »

Les avantages du GPS vélo

Comme pour le GPS de randonnée, le marché du GPS pour vélo se développe et le nombre de fonctionnalités augmente. Entre enregistrement des données et calcul d’itinéraires, il n’a que des avantages.

L’enregistrement des données

La fonction d’enregistrement de ce système de guidage est particulièrement intéressante. En effet, elle permet de collecter toutes les données relatives à une sortie à vélo à la manière d’un traceur, et de les restituer. Très utile pour la préparation d’un parcours pour une sortie vélo de groupe. Ces informations peuvent ainsi être transmises au groupe de cyclistes concerné. Il pourra s’agir de la durée du parcours, du kilométrage, de la pente, de l’altitude, du dénivelé ou des zones de danger. Par ailleurs, ces données peuvent se partager avec d’autres utilisateurs du même logiciel (Garmin Connect par exemple) qui n’auront qu’à les télécharger.

La cartographie du GPS vélo

Les appareils GPS incluant un système de cartographie sont plus coûteux. Ils disposent en effet, de cartes intégrées, d’un logiciel de navigation et d’une mémoire supplémentaire. Ils offrent également un écran bien plus grand afin de permettre l’affichage des informations (route, pistes cyclables, chemins de randonnées, voies vertes ou les parcours VTT.). Comme pour d’autres options, assurez-vous que vous en avez réellement besoin avant d’acheter un GPS vélo la proposant. Si c’est le cas, vous pourrez même y installer une cartographie des pays d’Europe.

La connexion par GPS

Si vous avez besoin d’être connecté lors de vos sorties, vérifiez la compatibilité de votre GPS avec les capteurs ANT+ (protocole de transmission sans fil). Cela vous offre la possibilité d’enregistrer les données recueillies par votre capteur de fréquence cardiaque par exemple. Cette fonction permet ainsi d’analyser vos données une fois votre sortie terminée. Vous pourrez également visualiser les performances d’autres sportifs, leur lancer des défis ou vous motiver pour atteindre leur niveau.

La connexion au smartphone

Tous les modèles de compteurs GPS ne la proposent pas. Si vous optez pour cette option, sachez que cette connectivité vous permettra de transmettre des données via le Bluetooth et accéder à certaines fonctionnalités supplémentaires. C’est ainsi que vous vous pourrez recevoir des notifications d’appels, d’e-mails et de SMS. Vous pourrez également partager sur les réseaux sociaux, et même recevoir des alertes météo. Vous aurez aussi la possibilité d’importer un parcours sans passer par l’ordinateur.

Bien choisir un GPS de vélo : ce qu’il faut regarder

Avant d’acheter votre GPS, pensez à vérifier certaines options qui pourraient se révéler bien utiles. Lisibilité, écran tactile, autonomie, voici ce qu’il faut vérifier avant votre achat.

Système de guidage idéal pour sortie vélo

La lisibilité de l’écran

Un compteur GPS vélo est petit, mais, qu’il soit en noir et blanc ou en couleur, il doit avant tout, être parfaitement lisible. Il s’agit d’une question de sécurité. Vous devez pouvoir lire les informations d’un simple coup d’œil, afin de ne pas quitter la route du regard. Vérifiez également que vous pourrez le lire sans problème malgré le plein soleil ou l’obscurité.

La taille de l’écran et son affichage

Choisissez également une taille d’écran adaptée à votre type de pratique. En effet, il existe des compteurs GPS de différentes tailles. En principe, les compteurs pour VTT sont plus grands que ceux destinés à la pratique du vélo de route par exemple. On notera que les nouveaux modèles, de plus en plus souvent dotés d’un écran couleur sont également équipé d’un système tactile et donc plus grands. Pour un meilleur confort et plus de sécurité, optez pour un grand-écran et pour choisissez un écran tactile.

La qualité de réception du signal GPS

Vous vous en doutez, sans une parfaite réception, votre boîtier ne vous sera pas ‘une grande utilité. Cependant, la majorité des GPS présents sur le marché sont assez performants à ce sujet. Beaucoup d’entre eux utilisent désormais la technologie Glonass, car elle utilise un plus grand nombre de satellites que le GPS. La réception est donc plus précise.

L’autonomie du GPS vélo

L’autonomie d’un GPS vélo peut varier d’une quinzaine d’heures à plus de quarante s’il est couplé avec une batterie externe. Tout dépend donc de vos besoins. Sachez néanmoins que plus il supporte de fonctionnalités plus il aura besoin d’énergie. Adaptez votre achat aux nécessités de votre pratique sportive.

Les cartes

Comme nous l’avons vu un peu plus haut, l’option « cartographie détaillée » n’est pas présente sur tous les assistants de navigation pour vélo. Elle peut pourtant se révéler indispensable pour une pratique dans des coins reculés (forêt, montagne, etc.). Aux cartes déjà présentes, vous pourrez en ajouter de nouvelles en les téléchargeant. Notamment les fonds de cartes IGN particulièrement appréciées des VTTistes. Un système de cartographie permet de personnaliser un parcours en y notant des repaires ou toute autre information.

L’étanchéité

On oublie trop souvent de prendre cette option en compte. Pourtant, elle pourrait se révéler bien utile lors d’une averse aussi soudaine qu’imprévue. Alors si la plupart des GPS pour vélo, offre une grande résistance à l’eau, ne négligez pas d’en vérifier la norme IPX. Cette norme sert à définir cette résistance.

  • La IPX5 indique une protection uniquement aux projections d’eau.
  • La IPX7 elle, assure une résistance jusqu’à 1 mètre d’immersion.

Les capteurs des compteurs GPS vélo

Un assistant simple réceptionne les données GPS et affiche les données classiques (vitesse, altitude, etc.). Les modèles plus performants offrent quant à eux une connexion Ant+ et/ou une connexion Bluetooth qui permet de connecter des capteurs de données (une ceinture cardiaque, etc.). Si vous choisissez cette option, assurez-vous que votre GPS soit bien compatible avec le protocole  ANT+, et que votre ceinture le soit également. Vos données cardiaques pourront alors s’afficher sur votre écran pendant que vous roulez.

Analyse des données

Afin d’analyser les données collectées par votre compteur GPS, connectez-vous sur une plateforme d’analyse sportive.  Certaines sont proposées par les marques de compteurs, d’autres non. Parmi elles, Garmin Connect, Strava ou Trainingpeaks.

D’autres  options pour GPS vélo

Les GPS vélo, vous offrent un large choix d’options, qui vous seront utiles, ou pas. Si le compteur électronique classique, peut fonctionner sans connectivité, d’autres options auront besoin d’une connexion. Voici quelques possibilités à choisir selon vos besoins.

  • L’altimètre
  • Le graphique de pente
  • Le capteur de vitesse
  • L’accéléromètre
  • Le capteur de puissance
  • Le capteur de cadence
  • L’alarme.
  • Le capteur de rythme cardiaque
  • Le compteur de calories
  • L’assistant d’entraînement qui vous lance des défis
  • Le planificateur d’entraînement
  • Le chronomètre
  • Le moniteur kilométrique
  • La mémoire
  • La commande vocale

Le saviez-vous ?

Certains modèles de boîtier de guidage sont fournis avec une télécommande à installer sur le cintre du vélo. Elle permet de contrôler le GPS en gardant un bon appui sur le guidon.

Smartphone ou GPS pour vélo ?

La question se pose lorsqu’on n’a pas beaucoup de budget. Cette solution économique, peut effectivement dépanner, mais n’est pas très pratique dans le cadre d’une utilisation régulière. Certes, il existe des supports pour Smartphones à fixer sur le guidon. Cependant, l’utilisation du mobile présente tout de même plusieurs inconvénients.

  • La lecture sur l’écran du mobile est moins facile lorsqu’il y a du soleil.
  • L’autonomie de la batterie peut se révéler insuffisante pour une sorte de longue durée. Trop sollicitée, elle se décharge. Vous risquez alors de ne plus pouvoir téléphoner en cas d’urgence.
  • Le compteur vélo est beaucoup plus solide que le mobile. En effet, il a été conçu pour encaisser les chocs et autres vibrations.
  • Le Smartphone ne résiste pas en cas d’immersion. Il n’est étanche ni à l’eau, ni à la boue.

Comment utiliser votre GPS de vélo : nos conseils

Pour utiliser votre assistant GPS pour vélo de manière optimale, voici quelques conseils que l’on oublie parfois.

Avant de partir

  • Contrôlez la batterie et rechargez-la si son niveau est inférieur à 50 %
  • Libérez la mémoire de stockage en transférant vos vieux enregistrements sur votre PC.
  • Vérifiez les fonctionnalités de l‘appareil.
  • Installez le récepteur GPS sur le guidon de votre vélo et vérifiez qu’il soit bien visible.
  • Allumez-le. Cela lui permettra de récupérer la position des satellites.
  • Il ne vous reste plus qu’à activer la fonction de démarrage et/ou d’enregistrement du parcours.

Jack a dit

Le GPS vélo est l’ordinateur de bord du cycliste. Ce petit boîtier que l’on fixe au guidon de vélo offre beaucoup d’avantages. Simple d’utilisation, il calcule votre itinéraire, collecte vos données et les analyse, et bien d’autres choses encore. Cependant, choisissez-le selon vos besoins et votre budget. En effet, plus il est complet et performant, plus il sera cher. Son prix peut alors varié de 100 à 500 euros.

Jetez un œil à notre comparatif des meilleurs GPS du moment avant d’acheter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *