Panama homme : comment porter le chapeau de paille masculin de l'été

Le chapeau de paille homme est l’allié des Heroows dès le retour des beaux jours. Parmi ces couvre-chefs masculins, vous aurez le choix entre le canotier au charme désuet, le Trilby et son côté bohème, sans oublier le roi des chapeaux masculins en paille : le Panama homme. Ce sombrero de paja toquilla comme on l’appelle en Équateur, est un chapeau idéal pour l’été. Léger, souple et respirant, on l’adore. Ses bords, assez larges, protègent bien du soleil et son ruban apporte la touche finale à son élégante silhouette.

Comment reconnaître un Panama homme ?

Le panama est donc un chapeau en paille originaire d’Équateur (et non du Panama). Il peut être blanc ou blanc cassé, mais est toujours fabriqué à la main à partir de la paille du palmier toquilla. Afin d’être certain d’acheter un vrai Panama pour homme, vérifiez quelques points essentiels.

La qualité du tressage

Le panama homme, un tissage serré et à la main
Le tissage d’un chapeau panama masculin fait main

Un vrai chapeau Panama présente un tissage particulier. Il doit être serré et très régulier et peut offrir trois styles de dessins différents.

  1. Le carré ultra fin et très serré du Panama Montecristi, le plus haut de gamme des Panama pour homme. La finesse d’exécution allonge le délai de fabrication jusqu’à environ trois mois.
  2. Le chevron du Panama Cuenca (notre photo de couverture)
  3. Le gros carré du Panama Brisa, le plus respirant des trois. Ce couvre-chef peut se réaliser en trois à quatre jours.

La rosace du Panama homme

Le centre de la calotte doit dessiner une rosace ou vueltas. Ces anneaux sont le point de départ de la fabrication du chapeau. Plus le chapeau est fin et de qualité, plus le nombre de cercles sera important. Et le prix aussi.

L’uniformité de la couleur

La paille ne possède pas toujours une couleur uniforme. Si de légères variations apparaissent lors de la confection du chapeau, il est alors blanchi à la fumée de soufre. L’homogénéité de la couleur fait partie des critères qui déterminent la qualité de ce couvre-chef équatorien.

Comment porter le Panama homme ?

Le Panama est le chapeau idéal pour tous les hommes qui cherchent à apporter un côté chic à leur tenue. Pour autant, il reste un couvre-chef décontracté que vous pourrez porter facilement et dans toutes les occasions.

Le panama homme décontracté avec un bermuda

Chapeau d’été par excellence, le sombrero de paja se porte avec toutes vos tenues décontractées. Une chemise en lin, un bermuda cargo et des sandales vous suffiront pour passer en mode détente. Les petites lunettes rondes qui reviennent à la mode compléteront ce combo très séduisant.

Le panama version chic

L’allié chic et incontournable du chapeau Panama est le blazer. Vous le porterez avec un pantalon chino et de belles chaussures pour une allure hyper classe. Et pour encore plus de caractère, portez-le avec un costume complet. Pensez bien à assortir le ruban de votre Panama avec une des pièces de votre tenue. La french touch.

Comment bien entretenir votre panama en paille ?

Pour conserver le plus longtemps possible votre chapeau de paille en bon état, il faut appliquer à la lettre les conseils suivants :

  • Ne le laissez pas en plein soleil derrière une vitre
  • Ne le mouillez pas et séchez-le avec soin s’il a pris la pluie
  • Évitez de le pincer fortement lorsque vous l’ôtez de votre tête ou lorsque vous le mettez
  • Ne le gardez pas roulé trop longtemps dans votre poche
  • Nettoyez-le à l’aide de lingettes pour bébé dès qu’une tache apparaît

Si vous le pouvez, emmenez-le pour une visite de routine chez votre chapelier préféré.

Jack a dit

Le panama homme est un chapeau en paille d’une rare élégance. Son prix peut bien sûr être dissuasif, mais n’en n’achetez pas pour autant une pièce de mauvaise qualité. Quitte à jouer l’élégance, allez-y à fond. Mais si vous n’en n’avez vraiment pas les moyens, offrez-vous pour commencez un chapeau de style Panama.

Publié dans : Mode

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.