Santons de Provence et la pastorale

Les santons de Provence sont de petits personnages en argile qui fleurissent dans les crèches des maisons provençales dès la Sainte-Barbe, le 4 décembre. Ils ne la quitteront que le 2 février, jour de la Chandeleur. Ils sont peints ou à peindre, et sont parfois habillés. S’ils représentent la nativité, ces petits personnages sont également les dignes représentants des petits métiers d’autrefois et du monde pastoral provençal. Entre la lavandière, la Margarido, le ramasseur d’olives et le berger, vous allez vite craquer pour ces figurines au charme fou. Attention, une fois qu’on y a goûté, on ne peut plus s’arrêter !

Avant les santons de Provence, la crèche vivante

La première crèche aurait été réalisée en 1223 par Saint-François d’Assise. Afin de figurer la scène de la Nativité, il aurait mis en scène des personnes ainsi que des animaux vivants. Au fil du temps, cette tradition se serait répandue dans plusieurs pays. Puis peu à peu, ce sont des figurines qui ont pris place dans les crèches autorisées uniquement dans les églises.

La petite histoire des santons de Provence

Les santons de Provence sont nés de la révolution française. Dès 1789, les églises deviennent propriétés de l’Etat. Mais l’influence des curés, personnages centraux de la vie des villages, l’empêche de mettre sa politique en place. Il décide alors, pour couper le lien qui unit les prêtres et leurs fidèles, de fermer les églises. Ne pouvant plus se rendre à l’église pour admirer la crèche de Noël, les Provençaux commencent à en fabriquer chez eux. Mais attention, tout cela en secret, car s’ils se faisaient prendre, la sanction était terrible et la menace de la guillotine jamais très loin. Pourtant, nos Provençaux, aussi attachés à leur tradition qu’inventifs, continuent de façonner ces petits saints (santouns en provençal) en cachette à l’aide de papier mâché ou même de mie de pain.

Les santons de Provence, de la mie de pain à l’argile

Le santon de Provence en argile est apparu quelques années plus tard, en 1798. La légende raconte que ce serait un monsieur Jean Louis LAGNEL de Marseille, qui en serait le créateur. S’étant crotté les pieds lors d’une balade dans la campagne des environs d’Aubagne, il aurait remarqué que cette terre argileuse, qui collait à ses chaussures, se modelait facilement avec les mains. Pourquoi et comment, la légende ne le dit pas, mais il aurait alors eu l’idée de confectionner une petite crèche qu’il vendit. Heureux de récolter quelques sous, il en fit une deuxième, puis une troisième.

C’est ainsi que ce serait né le métier de santonnier.

Les étapes de la fabrication des santons de Provence en argile

La fabrication artisanale d’un santon de Provence demande plusieurs étapes. Quelle que soit sa hauteur (5, 7 ou 9 cm) elles sont les mêmes.

Naissance des santons de Provence

  1. Le santonnier doit tout d’abord sculpter la figurine dans l’argile.
  2. Cette matrice est le point de départ qui va permettre de reproduire la figurine en plusieurs exemplaires, grâce à un moule mère en deux parties : un pour le devant du santon, un pour le dos.
  3. Pour créer le santon, l’argile est insérée dans le moule. Les deux parties sont alors pressées avec force l’une contre l’autre, pour donner forme à la figurine. C’est l’estampage.
  4. Viennent ensuite le démoulage puis l’ébarbage. Cette étape permet d’ôter le surplus de matière à l’aide d’un grattoir.
  5. Le séchage à l’air libre arrive ensuite. Il dure plusieurs jours. Le santon doit être bien sec afin qu’il ne présente plus aucune trace d’humidité. En effet, si l’argile n’est pas suffisamment sèche, la pièce peut alors se fendre.
  6. Pour consolider le santon, un passage au four à près de 1 000 °C pendant une dizaine d’heures, est nécessaire.

Le santon prend vie.

Les santons provençaux sont peints à la gouache. Celle-ci est obtenue à l’aide de pigments broyés dans l’eau. Ce travail est fait à la main, à l’aide d’un pinceau. C’est lui qui va donner vie à notre santon. Visage, cheveux et vêtement prennent alors des couleurs au gré de l’inspiration du moment du santonnier. Ainsi une Arlésienne peut arborer une robe tantôt jaune, tantôt rouge. Bartoumiou change lui aussi de salopette d’un santon à l’autre. Bleu, vert ou rouge, la couleur n’enlève rien au charme du personnage. Au contraire, elle lui donne toute sa personnalité. C’est pourquoi chaque santon est unique.

Les santons habillés ou détachés

Couple de santons de Provence habillés

Le santon habillé ou détaché est un peu différent. Si les étapes de fabrication restent les mêmes que pour les santons d’argile (moulage, retouches, séchage et cuisson), la différence réside dans le fait que santon n’est pas fabriqué d’une seule pièce. Le corps, la tête, les avant-bras, le buste et les pieds se solidarisent par un jeu de fil de fer qui permet aux membres de prendre plusieurs pauses. De plus, leur taille varie de 15 à 30 cm et le prix est plus élevé, car le travail de finition est très délicat. En effet, la confection du vêtement doit être particulièrement méticuleuse.

Certains santons habillés à l’effigie de célébrités (Fernandel, Georges Brassens ou Louis de Funès) peuvent facilement atteindre une centaine d’euros.

Les personnages incontournables des crèches de Noël.

Pas de village provençal sans le ravi, le maire, le curé, le maître d’école, le tambourinaire, le boulanger et le meunier. Les petits métiers sont aussi largement représentés avec le cueilleur d’olives, l’apiculteur, le vigneron, le berger et son troupeau de moutons, et la lavandière et sa brouette de linge de retour du lavoir. Sans oublier le rabassier et son cochon truffier en quête du diamant noir (truffes), le rémouleur et bien d’autres. Le cagaire bien à l’abri derrière un buisson de lavande ou un carré de buis, fait, lui, ce qu’il a à faire.

💝 Les santons coup de cœur de Jack.

En fait, il y en a deux, confectionnées par un santonnier du Vaucluse. C’est lors d’une foire aux santons que Jack a donc craqué pour une petite marchande de berlingots de Carpentras et son compère, membre de la confrérie de la fraise de Carpentras. Ces pièces d’une grande poésie, se retrouvent souvent au centre du petit marché du village, non loin des étals du marchand de légumes, de la poissonnière ou de la fleuriste, juste à côté de la fontaine. En face de la boutique du potier.

À noter. Tous les santons portent le nom du santonnier qui les a confectionnés, gravé sous son socle.

Les décors de la crèche provençale

Si les santons sont en argile, les décors, eux se fabriquent à base de plâtre. Du moulin à vent ou à huile, au pressoir, en passant par le lavoir ou le vieux mas, tous participent à recréer l’ambiance 18ème siècle des villages provençaux. Décorés à la main avec minutie, ils permettent de reconstituer les scènes de la vie d’antan. Une étable par-ci, un moulin à huile par-là accueilleront une fermière, ou Frédéric Mistral. Le café de la place sera le théâtre de la célèbre partie de cartes, ou verra se jouer d’interminables parties de pétanque. Certains se consacrent d’ailleurs entièrement à la création des décors de crèches, ce sont les crèchistes. De leurs ateliers sortent de véritables œuvres d’art. Parfois des pièces uniques créées à la demande.

 💝Les décors coup de cœur de Jack

Il s’agit de deux pièces uniques créées par un maître-artisan crèchiste de Vacqueyras dans le Vaucluse. La première représente la chapelle Notre-dame d’Aubune à Beaumes-de-Venise, terroir du muscat du même nom. La seconde, la magnifique mairie de Sérignan du Comtat. Le beffroi de Vacqueyras est également une pièce pleine de charme.

Marchés de Noël et foires aux santons

Chaque année, les santonniers vous proposent de nouveaux personnages. Ils les fabriquent toujours entièrement à la main dans le respect de la tradition, mais innovent avec des pièces plus modernes qui viennent s’ajouter aux métiers d’autrefois. Chaque santonnier a en effet son propre style et ses personnages d’argile fétiches. Mais qu’ils soient traditionnels ou modernes, tous ont à cœur de préserver et de transmettre les traditions provençales.

Un artisanat saisonnier, mais pas que

Vous pouvez également vous approvisionner en santons toute l’année. En effet, tous les santonniers ont désormais leur site internet et un service de livraison. N’hésitez pas à les consulter. Ce métier passion de la tradition provençale a commis de nombreux santonniers dont certains honorés du titre de  « meilleur ouvrier de France ». Cependant, ne vous arrêtez pas aux seuls grands noms de cet art populaire. Composez votre crèche avec des santons de différents artisans. Fouillez les sites d’artisans moins connus, vous pourrez y faire de belles découvertes. Bref, créez votre petit monde provençal bien à vous.

Jack a dit

Les santons de Provence sont indissociables du Noël provençal. Mais je vous préviens, lorsqu’on commence, il est bien difficile de s’arrêter. Regardez notre sélection et craquez pour un, deux ou trois santons. Bientôt, vous voudrez acheter tout le village et ses adorables personnages peints à la main. Alors, prêts à démarrer votre crèche provençale et à entrer dans le club des collectionneurs de santons ?

Une pensée sur “Voyage au cœur du petit monde des santons de Provence”

  1. Bonjour, intéressant ! Je ne connaissais pas l’histoire des santons et de leur création. Quoi de plus beau qu’avoir une belle crèche provençale pour Noël !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *