Pipe à tabac : le must pour les amateurs bouffarde

À l’heure de la cigarette électronique, fumer la pipe reste pour beaucoup d’hommes un rituel dont ils ne peuvent se passer. Mais pourquoi la bouffarde fait-elle encore un tel tabac auprès des hommes ? Envie de se démarquer, besoin de prendre le temps de faire les choses ? On vous dit tout sur les raisons pour lesquelles les hommes aiment tant la pipe.

Fumer la pipe, le retour d’un certain art de vivre

Fumer la pipe, tirer sur la bouffarde, faire fumer le brûle-gueule, toutes ces expressions se réfèrent à un objet bien particulier, la pipe en bois. Plus stylée qu’une cigarette traditionnelle ou qu’une vapoteuse électronique, l’image du brûle-bec en bois reste associée à un certain art de vivre.

Fumer avec style

Comme le cigare, la pipe évoque un homme de caractère, assez stylé. Allumer une pipe pour en tirer quelques bouffées relève d’ailleurs d’un certain rituel digne d’un gentleman. Fumer le brûle-gueule est ainsi souvent associé à une activité réservée à des hommes intellectuels.

Quelques fumeurs de pipe célèbres

Parmi eux, nous pourrions citer Sherlock Holmes fumant sa pipe en bruyère, l’inspecteur Maigret ou encore Albert Einstein. Cet objet de détente qui facilite la réflexion, reste donc un objet lié à l’élégance qui trouve parfaitement sa place dans l’univers des hipsters.

La pipe un objet complexe

Cet accessoire pour fumeur stylé est en réalité bien plus complexe qu’il n’y paraît. Elle se compose de la tête de pipe d’une part et du tuyau d’autre part.

La tête de pipe

Elle se compose :

  • Du foyer,
  • De la chambre dans laquelle on glisse le tabac
  • De la tige qui peut être droite ou courbe et de longueur variable,
  • Du perçage qui permet le passage de la fumée vers la lentille
  • De la mortaise, qui accueille le tenon du tuyau.

Le tuyau

Se compose :

  • Du floc (la partie du tuyau qui s’emboîte dans la mortaise)
  • De la lentille plate ou à bec. Celle-ci est en fait un petit trou qui permet au fumeur d’aspirer la fumée chargée de tabac. Selon le modèle, vous pourrez orienter la fumée soit vers la langue, soit vers le palais.
  • Le bec lui, est la partie que l’on porte en bouche, d’où l’expression  » avoir la pipe au bec ».

La pipe, un objet méconnu

La pipe pourrait presque se classer dans la catégorie des accessoires de mode. En effet, le fumeur de pipe attire tous les regards dès qu’il commence à la sortir de son étui. Car oui, pour transporter sa pipe, il est préférable de la ranger dans un bel étui ou dans une boîte à pipes. Quelle que soit sa forme (droite ou courbe) elle fera son petit effet.

Les différentes formes de bouffardes

Brûle-bec en bois sur leur support

Il existe en réalité de nombreux modèles de pipes. Vous pourrez donc selon vos envies vous offrir le modèle canadien, à tige longue et ovale, la pipe pomme ou apple et son foyer très ventru, et la pipe Calabash et sa tige recourbée. C’est celle qui s’approche le plus de celle de notre détective britannique préféré.

Le modèle néogène est très apprécié. Très classique, ce modèle en bois de bruyère est typique des pipes de Saint-Claude fabriquées à Saint-Claude (Jura). Le calumet est lui aussi une sorte de pipe à très long tuyau. Il était utilisé par les Indiens d’Amérique, mais n’est guère utilisé chez nous.

La matière de la pipe

Le foyer des pipes (là où se trouve la chambre qui reçoit le tabac) se décline dans différentes matières. Vous pourrez la choisir en bois de bruyère, en olivier, en écume de mer, en ébène ou en chêne pour ne citer que celle-là. C’est souvent ce qui fait varier le prix de la bouffarde.

Quant au tuyau il peut être en plastique, mais ce n’est pas l’idéal. Optez plutôt pour un tuyau en ébonite ou en bakélite. C’est bien plus chic.

Les accessoires indispensables

Comme le cigare, le brûle-gueule s’accompagne de différents accessoires.

En plus de l’étui de transport, un support à pipes vous permettra de la poser de façon très stylée, et surtout d’éviter de renverser le tabac qui se trouve dans la chambre. Il peut se replier pour servir d’étui.

  • Le cure-pipe ou bourre-pipe qui sert à tasser la braise et à réguler sa consommation de tabac.
  • Une blague à tabac pour transporter son tabac ou un pot à tabac (dit tabatière) pour la maison. Les blagues à tabac qui font partie des accessoires pour fumeurs de pipes peuvent aussi devenir des objets de collection.
  • Un briquet spécial (ou des allumettes longues).
  • Des filtres boules à placer au fond de la chambre pour empêcher les résidus de tabac d’encrasser le perçage.
  • La chenille ou nettoie-pipe est un écouvillon long et fin qui permet de décrasser le perçage de vote brûle-bec afin d’assurer un bon tirage.

Comment fumer la pipe ?

Pour fumer stylé, il n’est pas obligatoire de la garder en bouche. On peut placer sa tête au creux de la main, surtout si le bois est épais. Prenez le temps de savourer.

Pipe Calabasch petit modèle : la pipe de Shermock Holmes

Quel tabac choisir pour sa pipe ?

Il existe un grand nombre de tabac à bouffarde, dont certains sont parfumés. Cela présente l’avantage de sentir assez bon, même lorsque le tabac refroidit. Ce qui n’est pas le cas des cigarettes, ni du cigare. Choisissez votre parfum parmi une grande variété d’arômes différents.

Jack a dit

Fumer la pipe à tabac est donc assez agréable. Très chic, elle se fume de manière très élégante et s’accompagne d’accessoires de caractère qui plairont à tous les fumeurs de bouffarde.

Jetez un œil à notre sélection de pipes en bois

et de matériel d’entretien pour toutes les pipes à tabac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.